Justice et peine de mort aux XIXe et XXe siècles en Bretagne ; conférence le 4 novembre donnée par Annick Le Douget

La conférence sera présentée par Jean-Paul Le Bihan et  introduite par un court récit conté de et par Jean-Marc Derouen: Marion La Faouët

RDV 15 H 30 Salle des fêtes Le Faouët lors du Festiv’Elaïg

biographie A Le Douget.pdf


La peine de mort en Bretagne aux 19e et 20e siècles

par Annick Le Douget

 

La condamnation à mort de Marie Tromel, dite Marion du Faouët, nous incite à une réflexion sur la peine capitale, sur sa terrifiante réalité et sur les étapes de son abolition, intervenue en 1981. Au 19e siècle, et dans une partie du 20e siècle, la réponse judiciaire à la violence criminelle et à l’insécurité dans les campagnes reste la peine de mort. Les dernières exécutions ont eu lieu en 1951 en Bretagne, où l’on dénombre environ 150 guillotinés entre 1811 et 1951. Comment s’exerçait le pouvoir de prononcer la peine de mort ? Quelles étaient les attentes de la population bretonne ?

 

Annick Le Douget, spécialiste de l’histoire de la justice, de la criminalité et de la violence en Bretagne, est chercheur associé au Centre de Recherche bretonne et celtique (Université de Bretagne occidentale à Brest)