Tag - Festiv Elaïg

Entries feed

Monday 22 October 2018

Causerie : Autour de la lithographie Georges Point le samedi à 15 H au Faouët dans le cadre du Salon du livre et des arts croisés


Causerie Autour de la lithographie,

                               Georges Point

                                   Samedi 3 novembre à 15 H Le Faouët

                                                    ( auprès de la salle polyvalente )

                                       Salon du livre et des arts croisés

Georges Point vit à Roudouallec, où il a installé son Atelier de lithographie, de reliure et de typographie.

Artiste de renommée internationale, originaire de Marseille il a été formé dans les années 1970, par Jo Berto, son maître à penser.  Il abandonne alors l’architecture pour se consacrer à l’art. Avec Monique son épouse récemment disparue, sans relâche ils se consacreront à la passion d’une vie. Après les grands formats, place aux livres d’artiste une trentaine de facture différente, sur de beaux papiers. Chaque exemplaire est numéroté. Il a réalisé ces dernières années, de superbes recueils enluminés de poèmes pour Eve Lerner, Patrice Perron, Anne-Yvonne Pasquier et Frédéric Vitiello.

 

« C’est avec émotion, lors de la huitième édition du Salon du livre d’Emergences littéraire et artistique que je parlerai de mon métier. J’évoquerai les étapes de l’élaboration d’une estampe, des couleurs, de l’encrage, des essais, du tirage de l’ouvrage. Une belle aventure d’artiste qui offre une grande liberté » nous dit-il.


crédit photo@georges point à Marseille "A la presse"

Continue reading...

Wednesday 26 September 2018

Justice et peine de mort aux XIXe et XXe siècles en Bretagne ; conférence le 4 novembre donnée par Annick Le Douget

La conférence sera présentée par Jean-Paul Le Bihan et  introduite par un court récit conté de et par Jean-Marc Derouen: Marion La Faouët

RDV 15 H 30 Salle des fêtes Le Faouët lors du Festiv’Elaïg

biographie A Le Douget.pdf


Continue reading...

Thursday 23 November 2017

Ecrire dans les chemins creux : Salon du livre et des arts croisés 5 novembre Guémené/Scorff : les textes des élèves

Par les collégiens de l’Atelier-lecture du collège Emile Mazé, animé par Alexis Gloaguen en pleine nature, avec la participation de leurs professeurs de lettres.














"Le chant des oiseaux s’éloigne chaque instant.

Les feuilles bougent à chaque moment de vent. La mousse couvre les branches. Les arbres montent de plus en plus haut et la vie continue "

Un des extraits des textes des élèves, lu sur scène au salon de Guémené.

Textes des élèves de 5 ième en cliquant sous le lien ci-dessous :

pourElaig.pdf

Continue reading...

Wednesday 8 November 2017

Rideau sur le Salon du livre et des arts croisés 2017 à Guémené/Scorff. A l'année prochaine pour une nouvelle édition du Festiv'Elaïg au Faouët

La septième édition de notre Salon est derrière nous. Vous êtes nombreux à me faire part de vos impressions fortes et contrastées. La lumière, thème de cette année a percé le silence et s’est invitée avec sa compagne, l’ombre. Toute la palette des émotions humaines a déferlé sur scène et dans la salle et nous a fait sourire, trembler, soupirer, rêver, vibrer mais aussi… pleurer et grincer des dents pour certains. De grands moments partagés ! Merci à tous les participants

Continue reading...

Friday 3 November 2017

J-1 Salon du livre et des arts croisés Guémené/Scorff les 4 et 5 novembre 2017

Nos invités :

Rose-Marie Penishoara est née en Roumanie en 1979. Elle vit en France depuis 2004 et a publié un premier recueil de poèmes Poésies d’hier dévoilées aujourd’hui, paru en 2015, bilingue en roumain et en français qu’elle maîtrise avec élégance. Un extrait :

Parfois…

Mon âme est un vagabond

Marchant pieds nus dans la poussière

Car il n’a qu’une seule bottine

Pleine d’eau

Et un seul cœur

Plein d’étoiles et de lumières

Elle a enregistré deux poèmes pour le numéro 9 de la revue sonore Elaïg qui sortira pour le Salon  : Ouvre tes bras et Solitudine. Sa voix émeut les tréfonds de notre être.

Hervé Bellec aux racines guémenoises, écrivain au parcours atypique a été musicien, bistrotier durant ses études, avant d’être professeur d’histoire et géographie à Brest.  Désormais bien connu du milieu littéraire breton et des réseaux sociaux pour ses posts, l’amour de sa Bretagne natale transparait dans son écriture. Son sens aigue de l’observation de nos petits travers humains, cache une approche de l’autre, bienveillante souvent drôle. Rêveur, il déambule sous les étoiles et nous livre aussi des récits de voyage, qu’ils soient pédestres arpentant les landes ou la côte de notre péninsule ou ferroviaires jusqu’au terminus du mythique Transsibérien  Il collabore régulièrement à la revue ArMen.

La nuit blanche paru chez Coop Breizh en 2006 lui a valu le Prix Édouard et Tristan Corbière Son récit Les sirènes du Transsibérien vient d’être réédité en poche chez Presse-Pocket.

Sa bibliographie est plurielle : chez Dialogues -Si c’est ma femme je ne suis pas là, Rester en rade, Je hais les dimanches tome 1 et 2 ; chez  Géorama -Brèves de Bretagne  et Monts d’Arrée ; chez Coop-Breizh -Le beurre et l’argent du beurre, Garce d’étoile, Un bon Dieu pour les ivrognes, La nuit blanche, Félicité Grall, Une heure de sommeil

 A paraître K.B (Kreiz-Breizh) - voyage au cœur de la Bretagne

Fabienne Juhel est originaire de la région de Saint-Brieuc, et a grandi auprès de la nature. Elle a obtenu son doctorat de Lettres en 1993 avec une thèse sur le poète Tristan Corbière.
Elle écrit depuis 2005 et a publié une dizaine de romans.
Fabienne Juhel est un écrivain enjoué, enthousiasmant, comme les cours qu’elle donne à ses élèves de Quintin.  Ouest-France 5/07/2016

La Verticale de la lune, son premier roman, a paru chez Zulma en août 2005.
Le Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs 2009 lui a été attribué pour À l’angle du renard, paru au Rouergue. Un roman qui se lit comme un thriller : la tension monte au fil des pages. Le petit homme solitaire le Rigoleur n’est-il qu’un pauvre rustre ou un monstre en puissance ? Un livre à terminer au milieu de la nuit !

Plusieurs titres se succèdent, au gré des années La Verticale de la lune, Julius aux alouettes,

Les Oubliés de la lande., Les hommes sirènes…

La chaise numéro 14 parue en 2015 est désormais en format Poche.  Nous sommes à la fin de la guerre en 45, à la Libération, l’automne offre ses couleurs flamboyantes, et les hommes fomentent de sombres vengeances, animés par de violents desseins. Maria Salaun soupçonnée de collaborationavec l’Occupantest tondue, comme bien d’autres femmes. Inspirée par un ouvrage de Louis Guilloux,  l’auteur décrit la chaise vide au pied d’un mur et les mèches rousses sur le sol…

Ses dernières parutions

Ceux qui vont mourir Le Cercle Sixto - 2017 un roman noir dans une belle collection graphique etNouvelles de Bretagne (collectif) 2017 Magellan

 

 

Marie Le Gall est née à Brest. Elle est professeure de lettres à Fontainebleau.

La Peine du menuisier est son premier roman. Paru chez Phébus en 2009. Nominé pour le Goncourt du Premier roman, il a reçu le Prix des lecteurs du Télégramme en 2010.  Le fil narratif autobiographique se mêle à l’écriture de la fiction comme pour les ouvrages suivants de l’auteur. La petite fille qu’était l’auteur grandit sous nos yeux dans une famille de taiseux comme il en existait alors en Bretagne. Les hommes surtout parlent peu. La colère est rentrée pour ne pas exploser. Ce père jamais nommé sauf sous le vocable du Menuisier avec une majuscule, nous donne envie de crier au fil des pages…

 

Au bord des grèves est sorti chez Phébus en 2014, Un roman sur les rencontres qui surgissent et infléchissent pour toujours le cours d’une vie. Et aussi sur la mer, le ciel parfois les seuls témoins des peines profondes…

 

Mon étrange sœur son dernier ouvrage, publié cette année vient de recevoir le Prix du roman de la ville de Carhaix 2017. « C’est un roman dans la mesure où il y a eu une recherche d’écriture. Ce n’est pas un récit de souvenirs. Mais c’est bien parti de ma sœur, qui a eu cette vie-là » dit l’auteure, heureuse lauréate, pour le Télégramme il y a quelques jours.

De ce roman émane à la fois une force suprême et une grande mélancolie. Un amour entre sœurs que tout sépare, l’âge, la folie, l’avenir. Un amour dévorant qui écrase la cadette qui n’a pas d’autres choix pour survivre que celui de s’éloigner.

 

La quatrième de couverture « Nous nous sommes tout de suite reconnues, et il était écrit que j’allais obéir à tes ordres muets. »
C’est l’histoire de deux sœurs que dix-neuf années séparent. La plus jeune bouleverse par sa naissance inattendue la vie de la grande, jeune fille extravagante et tourmentée, victime des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Qui est donc cette « étrange sœur » ? De quel mal souffre-t-elle vraiment ? Un doute habite depuis toujours la narratrice, et l’hypothèse formulée à la mort de son aînée sonne comme une révélation et une délivrance.

Albert Constant-Piotâgé de 18 ans, originaire de Silfiac près de Pontivy, élève à Henri IV, est un jeune homme passionné. Finaliste du Concours régional de plaidoiries, organisé par le Mémorial de Caen, sur la crise migratoire en Europe, qu’il a choisi de traiter, il surprend par sa force oratoire.  Deux de ses poèmes ont été enregistrés pour Elaïg Infundibuliforme et Orphée des inédits qui ne laissent pas indifférents.

Mariannig Larc’hantec est une harpiste talentueuse. Elle a étudié à l’Ecole Normale de musique de Paris, puis appris à jouer de la harpe celtique au sein du mouvement Bleimor. Elle a créé à l’Ecole de musique et de danse de Brest, la première classe de harpe celtique. Infatigable elle a écrit un répertoire unique pour cet instrument : des méthodes, des cahiers d’initiation, l’adaptation du Barzaz Breizh, des pièces contemporaines…

Elle a publié chez Coop Breizh Harpe celtique  Instrument des Celtes,  et tout récemment Quand perlent des gouttes de rosée aux paupières de la lune, chez Stellamaris.

Sa production est si riche qu’il nous faudrait ici plusieurs pages et je vous renvoie à son site où sa biobibliographie donne la mesure de son immense œuvre.

https://marianniglarchantec.wixsite.com/harpeceltique

Continue reading...

Tuesday 31 October 2017

Un petit mot sur chacun de nos invités et la liste des lecteurs

Salon de Guémené/Scorff 4 et 5 novembre 2017


Nos_invites.pdf

Continue reading...

Friday 27 October 2017

Conte Korrigans et sorcières : dernier week-end des vacances Guémené/Scorff lors du Salon du livre et des arts croisés

Aves 3 conteurs de Brocelia

Korrigans & sorcières...
Ils seront trois, ce dimanche 5 novembre , pour vous conter des histoires de korrigans et de sorcières... Mammsoaz, Jean-Marie & Jean-Marc.
Histoires à faire rire, à faire danser et surtout à faire rêver. Une demi-heure d’enchantement et de folie en cette période de Samain...
On vous y attend nombreux... !
à partir de 4-5 ans

Continue reading...

Wednesday 25 October 2017

Des nouvelles du Salon Festiv'Elaïg : la Poésie au RDV et un podcast

Sur le Site du Printemps des poètes :

http://www.printempsdespoetes.com/index.php?url=agenda/fiche_eve.php&cle=53604

Nous recevons de nombreux poètes ces deux jours les 4 et 5 novembre.

dont Josiane Begel, Yves de Brunhoff, Morwenna Calvez, Alexandre Carré,  Albert Constant-Piot, Jean-Marc Derouen, Alexis Gloaguen, Didier Helleux,  Yolande Jouanno, Michelle Labbe, Nolwenn LM, Sylvaine Le Querrec, Eve Lerner, Jean-Paul Le Bihan, René Le Guénic, Gérard Le Gouic,  Mireille Le Liboux, Brigitte Maillard, Pierre Mironer, Monahel, Anne-Yvonne Pasquier, Rose-Marie Penishoara, Patrice Perron, Caroline Pivert, Frédéric Vitiello...

Continue reading...

- page 2 of 5 -