Emergences littéraire et artistique

Emergences littéraire et artistique, association d'auteurs du pays du roi Morvan
Home

¨Cinq poèmes de Gérard Prémel choisis dans le recueil "Bretagnes, au propre et au figuré"

, 07:13 - Permalink

le charpentier Sisyphe
condamné depuis si longtemps
à remonter sa pierre le long de la pente
(il avait osé arrêter la mort)
est toujours là
tu le trouveras sans peine
à l’oeuvre
entre tenon et mortaise
entretoise et poinçon
il remonte la charpente erratique
en sifflotant
un air ancien pour se donner
du coeur à l’ouvrage
Sa soeur
la roue du moulin
l’accompagne en sourdine

 

Pierre qui roule

aux confins du jour
Les chenilles du deuil en rangs serrés
creusent le regard des amants
Dissimulé dans les moulins du temps
le feuillage bruissant
des veines
égraine le temps
Sous ta robe
ornée d’un galon de lumière
de la vie avait lieu
abolissant l’idée même de la mort

 

Les ardoises faîtières

 

 

 

 

Elle dit aussi
je resterai dense et friable
jusqu’à l’instant de ma dispersion
mon arbalétrier désarmé célébrera
les noces de la charpente et du capricorne
dans la lumière d’un matin que je
ne verrai pas

 

Les ardoises faîtières

 

 

 

 

Comme un détenu
dans une cour de Centrale
Plus d’un tourne en rond dans
l’enclos de son chagrin

 

Par un bel après-midi
de portes closes
quelqu’un crie
IL Y A QUELQU’UN ?
et nul ne lui répond

 

Enclose aussi invisibles que soient
les murs de l’enclos
de la vie un instant dilatée
par ce pays même
se délite

 

Plus tard
le vent se lèvera
beaucoup plus tard sans doute
mais il se lèvera
et le mur se couvrira de portes

 

quelqu’un alors dira ENTREZ

 

Pierre qui roule

 

 

 

 

Le toit de la maison
s’était affaissé
mais en partie seulement
car la panne faîtière tenait toujours

 

Tu as franchi ce seuil
tu es entré dans une autre lumière
celle qui émane du coeur obscur des chimères
et qui amène à abolir toute différence
entre les jours et les nuits
froid la flamme
la vie la mort

 

tu as su alors que tu étais à la frontière

 

Les ardoises faîtières

 

 

 

 

 

 

 

Add a comment

HTML code is displayed as text and web addresses are automatically converted.

This post's comments feed