Emergences littéraire et artistique

Emergences littéraire et artistique, association d'auteurs du pays du roi Morvan
Home

Les auteurs

Parution Brigitte Maillard recueil de poèmes L'Au-delà du monde

, 09:52

Prix de poésie 2017

les gourmets de lettres

Académie des jeux Floraux de Toulouse

Continue reading...

J-1 Salon du livre et des arts croisés Guémené/Scorff les 4 et 5 novembre 2017

, 21:29

Nos invités :

Rose-Marie Penishoara est née en Roumanie en 1979. Elle vit en France depuis 2004 et a publié un premier recueil de poèmes Poésies d’hier dévoilées aujourd’hui, paru en 2015, bilingue en roumain et en français qu’elle maîtrise avec élégance. Un extrait :

Parfois…

Mon âme est un vagabond

Marchant pieds nus dans la poussière

Car il n’a qu’une seule bottine

Pleine d’eau

Et un seul cœur

Plein d’étoiles et de lumières

Elle a enregistré deux poèmes pour le numéro 9 de la revue sonore Elaïg qui sortira pour le Salon  : Ouvre tes bras et Solitudine. Sa voix émeut les tréfonds de notre être.

Hervé Bellec aux racines guémenoises, écrivain au parcours atypique a été musicien, bistrotier durant ses études, avant d’être professeur d’histoire et géographie à Brest.  Désormais bien connu du milieu littéraire breton et des réseaux sociaux pour ses posts, l’amour de sa Bretagne natale transparait dans son écriture. Son sens aigue de l’observation de nos petits travers humains, cache une approche de l’autre, bienveillante souvent drôle. Rêveur, il déambule sous les étoiles et nous livre aussi des récits de voyage, qu’ils soient pédestres arpentant les landes ou la côte de notre péninsule ou ferroviaires jusqu’au terminus du mythique Transsibérien  Il collabore régulièrement à la revue ArMen.

La nuit blanche paru chez Coop Breizh en 2006 lui a valu le Prix Édouard et Tristan Corbière Son récit Les sirènes du Transsibérien vient d’être réédité en poche chez Presse-Pocket.

Sa bibliographie est plurielle : chez Dialogues -Si c’est ma femme je ne suis pas là, Rester en rade, Je hais les dimanches tome 1 et 2 ; chez  Géorama -Brèves de Bretagne  et Monts d’Arrée ; chez Coop-Breizh -Le beurre et l’argent du beurre, Garce d’étoile, Un bon Dieu pour les ivrognes, La nuit blanche, Félicité Grall, Une heure de sommeil

 A paraître K.B (Kreiz-Breizh) - voyage au cœur de la Bretagne

Fabienne Juhel est originaire de la région de Saint-Brieuc, et a grandi auprès de la nature. Elle a obtenu son doctorat de Lettres en 1993 avec une thèse sur le poète Tristan Corbière.
Elle écrit depuis 2005 et a publié une dizaine de romans.
Fabienne Juhel est un écrivain enjoué, enthousiasmant, comme les cours qu’elle donne à ses élèves de Quintin.  Ouest-France 5/07/2016

La Verticale de la lune, son premier roman, a paru chez Zulma en août 2005.
Le Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs 2009 lui a été attribué pour À l’angle du renard, paru au Rouergue. Un roman qui se lit comme un thriller : la tension monte au fil des pages. Le petit homme solitaire le Rigoleur n’est-il qu’un pauvre rustre ou un monstre en puissance ? Un livre à terminer au milieu de la nuit !

Plusieurs titres se succèdent, au gré des années La Verticale de la lune, Julius aux alouettes,

Les Oubliés de la lande., Les hommes sirènes…

La chaise numéro 14 parue en 2015 est désormais en format Poche.  Nous sommes à la fin de la guerre en 45, à la Libération, l’automne offre ses couleurs flamboyantes, et les hommes fomentent de sombres vengeances, animés par de violents desseins. Maria Salaun soupçonnée de collaborationavec l’Occupantest tondue, comme bien d’autres femmes. Inspirée par un ouvrage de Louis Guilloux,  l’auteur décrit la chaise vide au pied d’un mur et les mèches rousses sur le sol…

Ses dernières parutions

Ceux qui vont mourir Le Cercle Sixto - 2017 un roman noir dans une belle collection graphique etNouvelles de Bretagne (collectif) 2017 Magellan

 

 

Marie Le Gall est née à Brest. Elle est professeure de lettres à Fontainebleau.

La Peine du menuisier est son premier roman. Paru chez Phébus en 2009. Nominé pour le Goncourt du Premier roman, il a reçu le Prix des lecteurs du Télégramme en 2010.  Le fil narratif autobiographique se mêle à l’écriture de la fiction comme pour les ouvrages suivants de l’auteur. La petite fille qu’était l’auteur grandit sous nos yeux dans une famille de taiseux comme il en existait alors en Bretagne. Les hommes surtout parlent peu. La colère est rentrée pour ne pas exploser. Ce père jamais nommé sauf sous le vocable du Menuisier avec une majuscule, nous donne envie de crier au fil des pages…

 

Au bord des grèves est sorti chez Phébus en 2014, Un roman sur les rencontres qui surgissent et infléchissent pour toujours le cours d’une vie. Et aussi sur la mer, le ciel parfois les seuls témoins des peines profondes…

 

Mon étrange sœur son dernier ouvrage, publié cette année vient de recevoir le Prix du roman de la ville de Carhaix 2017. « C’est un roman dans la mesure où il y a eu une recherche d’écriture. Ce n’est pas un récit de souvenirs. Mais c’est bien parti de ma sœur, qui a eu cette vie-là » dit l’auteure, heureuse lauréate, pour le Télégramme il y a quelques jours.

De ce roman émane à la fois une force suprême et une grande mélancolie. Un amour entre sœurs que tout sépare, l’âge, la folie, l’avenir. Un amour dévorant qui écrase la cadette qui n’a pas d’autres choix pour survivre que celui de s’éloigner.

 

La quatrième de couverture « Nous nous sommes tout de suite reconnues, et il était écrit que j’allais obéir à tes ordres muets. »
C’est l’histoire de deux sœurs que dix-neuf années séparent. La plus jeune bouleverse par sa naissance inattendue la vie de la grande, jeune fille extravagante et tourmentée, victime des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Qui est donc cette « étrange sœur » ? De quel mal souffre-t-elle vraiment ? Un doute habite depuis toujours la narratrice, et l’hypothèse formulée à la mort de son aînée sonne comme une révélation et une délivrance.

Albert Constant-Piotâgé de 18 ans, originaire de Silfiac près de Pontivy, élève à Henri IV, est un jeune homme passionné. Finaliste du Concours régional de plaidoiries, organisé par le Mémorial de Caen, sur la crise migratoire en Europe, qu’il a choisi de traiter, il surprend par sa force oratoire.  Deux de ses poèmes ont été enregistrés pour Elaïg Infundibuliforme et Orphée des inédits qui ne laissent pas indifférents.

Mariannig Larc’hantec est une harpiste talentueuse. Elle a étudié à l’Ecole Normale de musique de Paris, puis appris à jouer de la harpe celtique au sein du mouvement Bleimor. Elle a créé à l’Ecole de musique et de danse de Brest, la première classe de harpe celtique. Infatigable elle a écrit un répertoire unique pour cet instrument : des méthodes, des cahiers d’initiation, l’adaptation du Barzaz Breizh, des pièces contemporaines…

Elle a publié chez Coop Breizh Harpe celtique  Instrument des Celtes,  et tout récemment Quand perlent des gouttes de rosée aux paupières de la lune, chez Stellamaris.

Sa production est si riche qu’il nous faudrait ici plusieurs pages et je vous renvoie à son site où sa biobibliographie donne la mesure de son immense œuvre.

https://marianniglarchantec.wixsite.com/harpeceltique

Continue reading...

Josiane Begel nous informe : Rencontre le 9 novembre à Plougonven

, 21:43

A la médiathèque à 17 H

Présentation de ses deux derniers ouvrages Bestiaire et Roman bleu amer

Continue reading...

La robe pourpre, dernier roman de Nathalie de Broc Calmann-Levy octobre 2017

, 12:04

Dès les premiers chapitres on se laisse emporter par l’histoire de Luna. Dans son sillage, un destin sur lequel soufflent des vents contraires.  Née à la fin du XIX siècle, d’une liaison adultérine dans le milieu de la grande bourgeoisie de Bretagne, sa mère Joséfina issue d’une riche famille argentine l’abandonne à l’âge de 8 ans. Luna trouve protection et tendresse autour de son grand-père Léon. Autour d’elle de sombres personnages orchestrent un plan démoniaque pour lui nuire...

Le roman fait suite à La Vallée des ambitions paru l’an dernier chez le même éditeur, mais peut se lire de manière indépendante.

Continue reading...

Les informations d'octobre de nos membres

, 16:39

Morwenna Calvez et Nicole Cochereau-Guillemet à Pontivy

Jean-Marc Derouen à Quimper Chez Max le 2 novembre à 18 h Parole poétique

Mireille Le Liboux à Grand-Champ au festival Regards de voyageurs pour ses photographies les 28 et 29 octobre

Morwenna Calvez à Lorient aux Ateliers du Bout du monde du 28 octobre au 2 décembre.

Et Brigitte Maillard qui nous transmet les poèmes choisis qu’elle livre sur le site de l’Agence-Bretagne Presse chaque semaine !

https://abp.bzh/poeme-paul-de-roux-43157

"J’aimerai cette pauvre lumière
qui est sur vous, mes murs
Cette pauvre lumière que vous me tendez
je m’en contenterai, oui, je la célébrerai"

Programme_du_festival_Regards_de_voyageurs.pdf


Continue reading...

Michelle Labbé nous parle de son nouveau roman LE BRISE-LAMES publié en juin 2017 chez L'Harmattan

, 12:32

     Le Brise-Lames évoque l’amitié de Julie et Léa, à l’aube de l’adolescence, dans un port fortifié breton secoué par les tempêtes de l’Atlantique qui deviennent métaphores des amours enfantines.

Le Brise-Lames (extraits)

     Je suis de retour à Fort-Bras que j’ai quitté il y a quelque vingt ans. Exempt de fumée de cigarette, le bar a perdu ses cendriers vantant Ricard, Gitanes ou Negrita. À travers les vitres ruisselantes, l’averse voile le paysage d’où j’arrive. Je suis l’intérieur tout en restant l’extérieur, je suis dedans et dehors. Souvent, je me suis confondue avec la pluie… Je pleus. Et je me souviens. Nous étions à l’aube de la cinquième, début septembre. J’avais onze ans…

…………………………………

     Je ne connaissais pas encore Léa. C’était donc le jour de la rentrée, un jour où j’étais sagement assise à ma table, douloureusement résignée à la rétention, le stylo en l’air, attendant le début de la dictée annoncée, dictée forcément sur un paysage… quand on frappa à la porte vitrée de la classe et qu’en nous détournant, nous vîmes une grande femme encapuchonnée accompagnée d’une grande fille que le vent échevelait…

(Article sur le roman et interview sur lelitteraire.com et prochainement dans la revue Harfang.)

Continue reading...

Pour un jour de plus de Georges Point

, 18:07

Des livres d’artiste de toute beauté

Georges Point nous livre ici ses nouvelles collections  et une note historique sur le livre d’artiste qu’il fait remonter à Edouard Manet qui réalisa en 1875

des lithographies pour accompagner un texte poétique d’Edgar Poe

Continue reading...

Lecture à la Dame blanche : Alexis Gloaguen Samedi 23 septembre Ecrits de nature

, 16:51

A Port-Louis à 19 h30

Illustration Jean-Pierre Delapré

Continue reading...

- page 1 of 4